Programmation de la Scène du Phare des Baleines

JAZZ AU PHARE vous présente sa programmation 2024

ZAHO DE SAGAZAN, THE DIRE STRAITS EXPERIENCE, CARAVAN PALACE, MURRAY HEAD sont à l’affiche de notre 15e édition.

Natural Woman Band rendra hommage à Aretha Franklin lors de la traditionnelle soirée d'ouverture à la Java des Baleines.
5 soirées de rêve pour un été enchanteur !

05 AOÛT

ZAHO
DE SAGAZAN

06 AOÛT

THE DIRE STRAITS EXPERIENCE

07 AOÛT

CARAVAN
PALACE

08 AOÛT

MURRAY
HEAD

à la Java des Baleines *

04 août

Ouverture des portes à 19h00
Début des concerts à 20h30

Soirée d'ouverture

NATURAL WOMAN BAND

Hommage à Aretha Franklin

Le 16 août 2018, le monde de la musique se trouvait endeuillé à l’annonce du décès d’Aretha Franklin. La Reine de la Soul laissait alors en héritage sa légende, tant musicale que militante. C’est dans le prolongement de cette disparition qu’est né le Natural Woman Band sous l’impulsion de la soliste de gospel Tatiana Gronti. Bercée dès son plus jeune âge par la musique d’Aretha Franklin, elle décide de s’entourer de sa famille musicale (des choristes et des musiciens passionnés par les musiques blues, gospel et soul des années 60 et 70) pour lui rendre hommage sur scène. Une fête de la musique, de l’âme et de la danse !

Tatiana Gronti (chant lead), Juhelle Nirinarisoa (soprano), Natacha Kanga (alto), Steven Leblanc (ténor), Carla Gaudré (saxophones), Grégoire Aguilar (claviers), Laurent Gallo Fournier (guitares), Rémy Boyer (basse), Matthieu Gastaldi (batterie).

* La Java des Baleines est le chapiteau qui est installé devant l’église de Saint-Clément-Des-Baleines

Photo © DR

au Phare des Baleines

Playlist de la programmation

05 août

Ouverture des portes à 19h40
Début des concerts à 20h30

ZAHO DE SAGAZAN

La sensation electro pop du moment

4 victoires sur 5 nominations aux Victoires de la Musique 2024, vendredi 9 février dernier :

  • Victoire de la meilleure chanson originale de l’année en tant qu’auteure compositrice interprète,
  • Victoire du meilleur album de l’année,
  • Victoire de la scène française,
  • Victoire Révélation féminine de l’année.

Incontournable, énergique, enthousiasmante, émouvante, fascinante ! Une Barbara des temps modernes.

Photo © Matthis Vandermeulen

1ère PARTIE : LRMS

LRMS est un groupe de pop urbaine formé en 2021 par Louis Romao et Margot Soria.
Inspirés par les orchestrations filmiques, marqués par des rythmes oscillants entre rap, trap et chansons à textes, les morceaux protéiformes de LRMS fondent le socle de ce duo. Aujourd’hui, leur style s’incarne dans des morceaux poétiques et exigeants, accessibles à tous, écrits et composés par Louis et interprétés par Margot.

Margot Soria (voix), Louis Romao (claviers)

06 août

Ouverture des portes à 19h40
Début des concerts à 20h30

The DIRE STRAITS Experience

The Dire Straits Experience, c’est les reprises des plus grands hits de Dire Straits avec Chris White sur scène, ancien membre du groupe, accompagné de six musiciens de renommée internationale !

Plus de vingt ans après la dissolution du groupe, The Dire Straits Experience refait vivre l’âme du groupe ! Il ne s’agit en effet pas d’un simple hommage, Chris White fait partie des musiciens présents sur scène. Avec des tubes tels que Sultans of Swing, Money for Nothing et Private Investigations, The Dire Straits Experience relève le défi de transmettre le virus Dire Straits aux générations futures.

1ère PARTIE : JEAN-MARIE ECAY

Jean-Marie Ecay est un guitariste basco français que l’on a pu entendre auprès des plus grands : Didier Lockwood, Billy Cobham, Jean-Luc Ponty, Claude Nougaro, Richard Galliano, Eddy Louiss dont il fait ou a fait partie des groupes réguliers. Sans compter ses collaborations avec Joan Baez, Maurane, Michel Jonasz, Jacques Higelin, Mylene Farmer, Barbara, Michel Legrand, … Son groupe propose une musique groovy, sensible, avec des réminiscences blues, jazz, funk et pop. 
Les belles mélodies et l’improvisation en sont l’ADN .

Un artiste complet à la musique subtile et aux accents pop rock !

Jean Marie Ecay (guitare), Christophe Cravero (clavier & violon), Gilles Coquard (basse), Yoann Schmidt (batterie)

07 août

Ouverture des portes à 19h40
Début des concerts à 20h30

CARAVAN PALACE

De l’electro swing manouche au service d’un spectacle très amusant, très dansant, dont l'écoute sur disque retranscrit parfaitement l'aura suscitée par la scène.

Si le fantôme de Django Reinhardt est présent à chaque instant, on sent aussi l'influence de groupes electro jazz précurseurs comme Gotan Project ou Saint-Germain. Colotis Zoé, la chanteuse frondeuse au charisme exceptionnel, fait danser la gigue à tous ceux qui viennent écouter le mélange mélodique détonnant de Caravan Palace.

Photo © Florent Drillon

1ère PARTIE : ETIENNE MANCHON TRIO

Lauréat de notre concours révélation jeunes talents 2023, Etienne Manchon se retrouve comme promis en première partie sur la grande scène de Jazz au Phare. Ses compositions originales ciselées sur mesure pour un groupe à l’énergie débordante, vont propulser cette soirée sous les meilleurs auspices de la musique et de la danse.  Leur terrain de jeu favori « le live », cela tombe on ne peut mieux !

Etienne Manchon (piano & claviers), Clément Daldosso (contrebasse), Theo Moutou (batterie)

Photo © Charles Schneider

08 août

Ouverture des portes à 19h40
Début des concerts à 20h30

MURRAY HEAD

Vous l’aviez plébiscité en 2023, la météo nous avait privé de son concert

Murray Head revient à Jazz au Phare - Île de Ré.

Chanteur, auteur et acteur, Murray Head se distingue avec un succès égal dans ces trois disciplines, depuis ses débuts au milieu des années 60. Francophile, celui qui s'est imposé dans le monde avec « Say It Ain’t So Joe », « One Night In Bangkok » ou encore « Never Even Thought » a également chanté « Rien n'est écrit » et « Une femme, un homme ». Vous l’aviez plébiscité en 2023, la tempête Patricia nous avait privé de son concert. Murray Head, revient à Jazz au Phare - Île de Ré. Le chanteur et acteur britannique à la carrière toute auréolée de succès n’a rien perdu ni de son charme ni de son énergie. Sortie en 1975, les notes cristallines et envoûtantes de Say It Ain’t So sont encore dans toutes les têtes.

Murray Head (chant), Chloe Foy (vocal), Jennifer Maidman (claviers, basse et vocal), Harry Fausing Smith (saxophone, violon, guitare et vocal), Geoffrey Richardson (mandoline, guitare et vocal), Phil Palmer (guitare et vocal), Ally McDougal (batterie)

1ère PARTIE : GREGORY PRIVAT TRIO

Le lauréat du prestigieux Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz vient ouvrir cette dernière soirée de JAZZ AU PHARE cet été au Phare des Baleines.

Le pianiste et chanteur Grégory Privat a signé récemment un album lumineux qui célèbre le cycle de la vie et le fait de renaître constamment de ses cendres. Son nom : Phoenix. En première partie de Murray Head, un trio hors du commun, vers un jazz spirituel entre pop urbaine, chants créoles, et musique électronique.

Gregory Privat (piano, claviers & vocal), Chris Jennings (contrebasse), Tilo Bertholo (batterie)

Photo © Jeff Ludovicus